Technique marquage à chaud - transfert à chaud

L'impression à chaud est un procédé de transfert à sec d'une couche mince métallisée ou pigmenté sous l'action de la chaleur et de la pression.

Les motifs peuvent atteindre une extrême finesse (chiffres, lettres dessins, etc…). Les aplats et les recouvrements de surfaces sont aussi possibles.


La décoration est imprimée sur un ruban.


Le ruban est composé :

- D'un support en PET,
- D'un fil pelable permettant la séparation du support,
- D'une couche protectrice de fini (vernis),
- D'une couche de décoration (métallisée, pigment de couleur, dessin bois, hologrammes, etc…)
- D'une couche d'adhésif.


Le ruban décoré est approvisionné vers la machine de marquage à chaud et positionné correctement en face de la pièce à décorer, grâce à un dispositif d'enroulage du film.
Le procédé de marquage à chaud est réalisé soit par un poinçon vertical, soit de façon continue par un rouleau en silicone.


Le procédé vertical


Un poinçon en métal (acier ou laiton) ou en silicone est chauffé, puis s'abaisse dans un mouvement vertical sur la pièce à décorer. La surface du poinçon peut être lisse ou en relief. Le poinçon plaque le ruban décoratif sur la pièce à décorer, et sous l'effet de la pression et de la chaleur, le film pelable adhère à la matière plastique et se sépare de son support PET.


Le procédé continu


Un cylindre en silicone transfère les couches d'impression sur les pièces plastique dans un mouvement de déroulement continu. Les pièces plastiques à décorer sont posées sur une bande de transport. Ce procédé est principalement utilisé pour la décoration de grandes surfaces.


APPLICATIONS


Utilisés dans les industries suivantes : Automobile, électrique, cosmétique, mobilier, optique, sanitaire, jouet, horlogerie, joaillerie, emballage.


FONCTIONALITES


Fonction décorative : effet bois, aluminium brossé, liserés chromés ou brillant, marquage d'hologrammes.
Fonctions opérationnelles : rouleaux chiffrés de tachymètres, les seringues, les compteurs, les règles graduées…

 

AVANTAGES


- Prétraitement des pièces inutile (sauf cas très particuliers) car il s'agit d'un procédé chaud.
- Réglage machine simple et très rapide par remplacement des rouleaux, sans la nécessité de nettoyer la machine.
- Les temps d'arrêt machine sont possibles (contrairement aux procédés faisant intervenir des encres, pour lesquels des problèmes de viscosité peuvent apparaître).
- Pas de séchage : l'utilisation des pièces est immédiate (pour l'assemblage, le conditionnement…).
- L'absence de solvant et d'encre en fait un procédé respectueux de l'environnement (les opérations de traitement de l'air et des eaux usées sont supprimées).
- Multitude des effets superficiels : effet métal (finition similaire à un bain électrolytique ou à une métallisation sous vide), impression uni et multicolore, effets de dessins bois (avec la reproduction de l'aspect des grainages et des striures des matériaux naturels), effet métal brossé, effets chrome pour les pièces extérieures (exposées aux intempéries).
- Extrêmement résistant aux tests du scotch et des rayures.
- Autres matériaux pouvant être décorés : bois, cuir, matières textiles, papier, carton, métaux vernis, thermodurcissables (parfois).


INCONVÉNIENTS


- Mauvaise résistance aux solvants et produits chimiques (selon la qualité de la couche protectrice).
- Faible résistance à l'abrasion des décors métalliques.
- Décoration de faible épaisseur (impossibilité d'obtenir un toucher "froid" pour les décors métalliques).
- Les défauts d'injection sont accentués.